Etats de surface. Expo. Château d’Excideuil.

Château avec chaleur. Installation.

laine de verre, placoplâtre et chaise «chaise-placo».

octobre 2014, Excideuil, France

Août 2012 : forte chute de grêle sur le secteur d’Excideuil. Le château est sinistré.

Lorsque je visite pour la première fois ces lieux dans le cadre de cette exposition, le toit est crevé, le faux plafond éventré et le sol jonché de matériaux divers, brisés et épars ; le plancher est gondolé et imprégné d’humidité. Je fais un constat sensible et physique du lieu. Partout autour de moi, les surfaces de ce lieu résonnent et émettent un éclat qui fabriquent l’image circonstancielle du château surpris en «cet état».


Très sensible au travail photographique de Frédérique Bretin qui saisi la terre en tant que «surface supportant du simple mobilier», je lui demande de réfléchir avec moi sur les «États de surface» qui dans leurs incessantes mutations, rendent le monde infiniment changeant et polymorphe.

Ici, dans ces salles, nous interrogeons le rapport, matière/surface/espace mais également en introduisant le médium photographique l’échange entre surface tangible et surface-image. La difficulté est alors de neutraliser et/ou de construire un dialogue avec la prégnante matérialité des murs et autres éléments architecturaux…